Un geste pour la planète sans décrocher de son écran, c'est possible ?

29/03/2017

Des moteurs de recherche écolos

Ecologie et technologies numériques incompatibles ? Que nenni! Saviez-vous que tous les moteurs de recherches ne se valent pas en terme d'énergie ?

En effet, en troquant Google contre Blackle (https://fr.blackle.com/), sa version antagoniste, vous contribuez à réduire les émissions de CO2. La seule différence ? Vos recherches s'afficheront désormais sur fond noir, couleur qui a la particularité d'être moins énergivore que le blanc. Et rassurez-vous : vos websites préférés resteront inchangés !

Des moteurs de recherche solidaires

Il existe bien d'autres moyens de contribuer au développement durable tout en restant devant son clavier. Plusieurs moteurs de recherches, tels que Doona ou encore Hoseek, se veulent éthiques et solidaires. Ils proposent ainsi de reverser une partie des bénéfices engrengés par les recherches et les publicités à des associations humanitaires et/ou environnementales. 

Libre à vous maintenant de vous mettre au vert sur internet: ça ne demande que quelques clics !  

Voici une petite liste non exhaustive de ces différents moteurs de recherches :

  • Doona, à noter que c'est le seul à être sous statut associatif, et dont l'intégralité des revenus est reversée aux associations

  • Hoseek, sur lequel l'internaute peut lui même choisir les associations qu'il souhaite soutenir

  • Vosearch, même principe, à la différence près que les collectes de fonds augmentent avec le nombre de recherches

  • Ecosia, une extension partenaire de WWF qui finance des programmes de plantation d'arbres

  • Zutopi, qui reverse la moitié de ses fonds à des actions concrètes en partenariat avec quatres grandes ONG : WWF, UNICEF, GoodPlanet et Babyloan